juin 24, 2014
quantique
Commentaires fermés

Application de la Bio Holographie Dr Marina Shaduri

Le cancer peut toucher n’importe qui – les jeunes et les plus âgés, les riches comme les pauvres, les femmes, les hommes, les enfants – cela représente une énorme charge financière et émotionnelle pour les patients, leur famille et la société. Le cancer est la majeure cause de décès dans le monde, particulièrement dans les pays industrialisés. Cependant beaucoup de ces décès pourraient être évités. Plus de 40 % de tous les cancers peuvent être prévenus. Les autres s’ils étaient détectés précocement, pourraient être traités et guéris. En 2005, il y a eu 58 millions de décès dans le monde et 7,6 millions étaient dus au cancer. En 2014 nous approchons les 9 millions de décès par cancer. De nombreux tests biologiques existent : imagerie médicale, radio, scanner, I.R.M., scintigraphie etc. mais aussi prélèvement, biopsie, Anapath etc. autant de techniques qui requièrent des médecins formés à la lecture des images, au prélèvement, à l’interprétation visuelle microscopique des coupes de tissus à la recherche de cellules anormales, donc autant d’erreurs dues aux manipulations, préparations, examens et interprétations. Le dépistage de masse par mammographie, scanner, soulève le problème des radiations supportées par les patients. Les chercheurs soutiennent, qu’un individu ayant passé deux ou trois examens de ce type, a reçu peu à peu autant de radiations que les habitants des régions voisines d’Hiroshima et de Nagasaki quand des bombes atomiques y ont été larguées à la fin de la seconde guerre mondiale. Et les enfants courent encore plus de risques puisque leurs tissus sont encore en développement. Il est connu que l’interaction entre le patrimoine génétique d’un individu et les facteurs environnementaux, contribue au développement du cancer, bien que les mécanismes intrinsèques de sa formation restent none élucidés. Un tel degré d’incertitude dans la théorie du cancer est en rapport avec l’incompréhension de l’essence même de la vie. La vie avec toutes ses diversités, son pouvoir prospère, son évolution permanente et sa capacité à s’organiser et s’adapter, reste un problème insoluble pour l’humanité, malgré les énormes progrès en sciences biomédicales. Seulement récemment, il est devenu possible de trouver certaines réponses au sujet de questions en relation avec le fonctionnement et le développement des systèmes naturels, et ce grâce à la découverte de phénomènes physiques inconnus jusqu’alors. Plus de 10 000 patients furent examinés pendant ces 10 dernières années selon cette méthode qui prouve que les hologrammes affichés à la surface du corps et en provenance de l’organisme tout entier, pouvaient être utilisé pour une évaluation générale de la santé d’un individu, révélant ses problèmes structurels et où fonctionnel dominant. Lors d’une étude randomisée en double aveugle cette nouvelle aux lots imagerie à identifier avec précision 0 % de sujets atteints de cancer. Marina Shaduri nous exposera le résultat de ses recherches et en quoi cette nouvelle technologie va révolutionner la médecine de demain.